Zoom sur Eric Salha Ténor

Aujourd’hui :

Zoom sur Eric Salha Ténor

Eric Salha est un ténor d’origine basque. Ce ténor sera Don José sur la scène des Arènes de Vauvert pour notre production de Carmen le 19 Juillet 2014 .

eric salha

Présentation :

Dès son adolescence, Eric Salha se tourne vers le chant et se produit avec divers choeurs
d’hommes au Pays Basque. En 1991, il rejoint le Choeur de l’Armée Française et découvre
le chant lyrique et l’opéra en participant aux productions de Faust (Gounod) et Lohengrin
(Wagner). Dès lors, il entame des études musicales au Conservatoire Hector Berlioz
(Paris X) et à l’école Nationale de Musique de Tarbes.
Il obtient une médaille d’or et une mention « très bien » qui lui permettent d’accéder au
Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il suit un cursus de quatre ans, couronné par un prix de chant avec mention, en juin 2001. En septembre 2001, il intègre le Centre de Formation Lyrique de l’Opéra Bastille où il a l’opportunité de travailler le répertoire avec Madame Janine Reiss.
Il participe aux masters classes de R.Massard, R.Scotto, R.Miller, T.Berganza, A.Miltcheva et
I.Cotrubas. Il prend part à plusieurs productions telles que Gianni Schicchi (Puccini) mis en
scène par L.Pelly, les Quatre Rustres (Ferrari) par JL.Martin-Barbaz, Monsieur Choufleuri et
Pomme d’Api (Offenbach) mis en scène par Y.Coudray.
Par la suite, il se produit également dans L’Etoile (Chabrier), Candide (Bernstein), Un Renard à
l’Opéra (Aboulker), Le Pays du Sourire (Léhar), Turandot (Puccini), Carmen (Bizet)…. Il
s’illustre aussi dans de nombreux récitals et oratorios tels que Les Nuits d’Eté (Berlioz), la Messe Solennelle (Berlioz), Benvenuto Cellini (Berlioz) en version concert à Radio France sous la direction de J.Nelson, Messa di Gloria (Puccini), la Petite Messe Solennelle (Rossini), le
Requiem (Verdi), le Requiem (Mozart), le Stabat Mater (Rossini), un concert dédié à Offenbach
avec l’Orchestre Pasdeloup ou une série de concerts viennois….
Ses rôles de prédilection sont Don José dans Carmen, Sou-chong dans Le Pays du Sourire…
Courant 2009, on a pu l’écouter au Festival des Alizés (Maroc), dans le Stabat Mater (Rossini)
sous la direction de Michel Piquemal ou en Corée, au Najangsan International Music Festival,
dans La Grande Duchesse de Gerolstein, Otello de Verdi à l’Opéra de Limoges et de Reims,
Carmen à l’Opéra de Sabadell (Barcelone), ………
En 2010, il a participé à la tournée des Opéras en plein air dans Carmen, où il interprète Don
José sur divers sites tels que les châteaux de Sceaux, Chambord, Fontainebleau, les Invalides ou encore le Mont Saint-Michel. En 2011, il reprenda ce rôle dans le cadre d’un concert autour
de Carmen, au théâtre Royal de Versailles et à la Salle Gaveau, avec l’Orchestre Pasdeloup, sous la direction de Philippe Hui. Il tient le rôle de Mario Cavaradossi aux côtés de Jean- Philippe Lafont dans Tosca, au Maroc sous la direction de Benoît Girault, Don José à Monaco sous la baguette d’Alexandre Piquion, et Alfredo dans la Traviata à Vonnas.
En 2012, Il incarne Rodolfo dans la Bohème au théâtre Mohammed V de Rabat, il se produit
dans la Missa di Gloria de Donizetti, La Petite Messe Solennelle de Rossini, Requiem de Saint-
Saëns, interprète Pinkerton dans Madame Butterfly dans le cadre du festival nuits Lyriques en
Marmandais, participe à un concert de Faust à L’UNESCO avec l’orchestre philharmonique
International. Il achève l’année en participant à l’opérette Princesse Czardas de Kalman, au
théâtre du Pin Galant à Merignac.
En 2013, il reprendra le rôle de Don José dans Carmen à Lyon, Aix les Bains , Mario
Cavaradossi avec l’orchestre symphonique d’Aquitaine, chantera la Messe du Couronnement de Mozart et s’illustrera dans divers concerts et oratorios, cette année il est d’ores et déjà engagé dans Madame Butterfly, Carmina Burana, Carmen ….

Interview :

Comment abordez vous le rôle de Don José ? dans quel état d’esprit vous trouvez-vous? Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce rôle?

J’ ai joué le rôle de Don José plus d’une centaine  de fois. C’est devenu un peu mon rôle de  prédilection. J’ai débuté au festival de Marmande avec Géraldine Chauvet et dans la foulée au grand Théâtre de Limoges, puis en Espagne avec dans le rôle de Micaëla, Montserrat Marti.
C’est toujours la même oeuvre mais une nouvelle aventure à chaque fois autour d’une mise en scène et des partenaires qui diffèrent.
J’affectionne particulièrement ce rôle car le personnage de Don José me renvoie à mes propres racines Basques, d’une part.
D’autre part, je lui trouve de grandes qualités humaines car il est à la fois droit, honnête et passionné. C’est ce qui le précipitera dans cette spirale et le conduira à sa perte.
 
Quels sont vos projets?
 

Je viens à peine d’achever une production de Carmen à Boulogne-sur-Mer avec pour partenaire Emmanuelle Zoldan. Je suis actuellement engagé dans Carmina Burana pour une tournée de plusieurs dates en Charente et Médoc.

Je me préparerai ensuite à jouer le rôle de Fritz dans La Grande Duchesse de Gerolstein, à Roquebrune Cap Martin. Dans le même temps, je participe à des concerts et oratorios pendant la saison estivale.

FacebookTwitterGoogle+